Créer mon blog M'identifier

A quoi ressemble le transfert de graisse en 2016 ?

Le 25 mars 2016, 13:17 dans Humeurs 0

Le transfert de graisse autologue est en train de devenir une chirurgie à la fois esthétique et reconstructrice. L’utilisation dans le cadre reconstructif va de la reconstruction mammaire aux traitements des cicatrices. Dans le domaine de la chirurgie esthétique, l’augmentation des fesses et des seins ainsi que les injections au niveau du visage sont des traitements où l’on utilise fréquemment le transfert de graisse.

Les techniques précédentes telles que la centrifugation, le filtrage ont été remplacées ces dernières années par des méthodes innovantes de purification. Aujourd’hui, il est possible de collecter et préparer la graisse avec une meilleure pureté et plus rapidement mène à une meilleure utilisation ainsi que de meilleurs résultats.

Les facteurs essentiels de la préparation de la graisse incluent la capacité à séparer les cellules graisseuses, les nettoyer et les isoler pour l’injection efficace dans un environnement stérile. Les deux interventions les plus fréquemment demandées qui demandent un transfert de graisse est la reconstruction mammaire et la Brazilian Butt Lift (augmentation des fesses par injection de graisse).

Injection de graisse : reconstruction mammaire

Dans la reconstruction mammaire, la graisse a souvent été utilisée pour corriger les irrégularités de contours au 3ème stade de la reconstruction. En pratique cependant, les bénéfices du transfert de graisse autologue et des cellules adipeuses régénératrices dérivées sont plus avantageux dans le cadre d’une thérapie de radiation et de reconstruction. Le transfert de graisse au niveau sous-cutané du plan du sein irradié améliore la qualité, le volume et l’état des tissus avant la chirurgie mammaire en Tunisie.

La reconstruction mammaire commence avec un transfert de graisse autologue 3 à 6 mois après la thérapie de radiation suivie par une implantation mammaire après un nouveau délai de 3 à 6 mois.

Voici peut-être pourquoi votre régime ne fonctionne pas

Le 16 mars 2016, 21:58 dans chirurgie obésité 0

 

Non, le Gluten et les produits laitiers ne sont pas diaboliques. Cessez de croire en ces mythes sur la perte de poids une bonne fois pour toutes.

 Peut-être que votre réunion d’anciens élèves approche, ou que vous ne vous sentez tout simplement pas dans votre assiette. Quelles que soient vos raisons de vouloir perdre quelques kilos, lisez ceci afin de réaliser que toutes les « règles » à suivre pour maigrir ne sont pas vraies.

 Mythe : Tout le monde perd du poids au même rythme

Vérité : Parfois, lentement mais surement mène vers une perte de poids réussie, mais pas nécessairement. Tout le monde est différent. Par exemple, plus vous avez de poids à perdre, plus la perte de poids initiale va être rapide, c’est le cas après une chirurgie bariatrique en Tunisie par exemple. Le contraire est également vrai : une personne qui démarre avec un pourcentage de graisse moins élevé perdra du poids à moindre allure puisqu’elle en a moins à perdre.

 Mythe : Ne pas manger après 19h

Vérité : L’heure à laquelle vous mangez votre dernier repas n’importe pas, du moment que votre prise de calorie reste stable. (Pensez à toutes les personnes minces dans le monde qui dînent à 22h). Le problème, c’est que la plupart du temps, ce que l’on mange tard le soir n’est que très rarement diététique. Contentez-vous d’encas légers comme des fruits ou du popcorn.

 Mythe : Sauter des repas aide à perdre du poids

Vérité : Bien-entendu, sauter le déjeuner semble relativement facile à faire. Cependant, sauter des repas dans l’optique de perdre du poids est une très mauvaise idée. La privation peut vous fatiguer et vous serez alors plus enclin à consommer de plus larges quantités qu’à l’habituée lors du prochain repas.

La vue et le sport

Le 23 février 2016, 16:09 dans ophtalmologie 0

Obtenir les meilleures notes aux tests de vision ne suffit pas à mesurer une bonne vision. Vous focalisez peut-être correctement sur les objets, mais votre vision ne consiste pas seulement en une seule habilité, il s’agit de diverses habilités, incluant la perception profonde et la vision périphérique.

 

Ces composantes sont importantes pour la performance sportive, que vous jouiez au gold, au foot, au baseball, au basketball ou à un sport de raquette. La majeure partie de ce que l’on comprend de ce qui nous entoure provient des yeux plutôt que des autres organes sensoriels.

Même si vous effectuez un examen des yeux tous les ans et que vous yeux sont en bonne santé, vous pouvez toujours bénéficier d’une visite chez un spécialiste de la vision du sport. Un examen typique des yeux ne teste pas toutes les composantes de la vue ; les tests de la vision appliqués au sport sont plus compréhensifs. Cela s’explique par le fait qu’ils évaluent la manière dont vous utilisez la vision en mouvement et en interaction avec des objets et des joueurs.

Les tests de performance peuvent aussi couvrir la coordination entre les yeux et les mains, l’anticipation, la concentration, l’agilité et la rapidité.

De nombreux athlètes professionnels travaillent sur leur vision, mais c’est aussi le cas des athlètes de collèges et lycées ainsi que des golfeurs occasionnels, des joueurs de tennis et des joueurs de billard. Certains professionnels peuvent bénéficier du même entrainement de la vision, comme les agents de sécurité, de police ou encore les pilotes.

Examen ophtalmologique des sportifs

Lorsque vous rendez visite à un spécialiste de la vision du sport en clinique ophtalmologique, il vous fera probablement passer un examen approfondit des yeux et vous posera de nombreuses question à propos de votre activité. Des tests approfondis permettront de déterminer vos besoins liés au sport que vous pratiquez.

Voir la suite ≫